je porte des pinceaux

je porte des pinceaux – huile sur toile – 2020

Un artiste célèbre est venu coller une banane sur le mur et a vendu l’œuvre pour 150 000 $. Et avant la fin de l’exposition, un artiste traditionnel est venu parmi ceux qui gagnent leur vie durement gagnée, puis a attrapé une banane et l’a mangée.
Commentaire : Un artiste affamé a mangé une banane. L’histoire semble drôle et drôle, mais en fait c’est une expression choquante de la réalité des arts. J’ai toujours cru à la modernité et à la folie dans les arts, mais il y a une grande différence entre la folie et le retard mental.
Je ne peins pas avec des bananes, je tiens mon pinceau et ma palette, je me tiens dans un cadre classique et je peins et j’envoie mes salutations à l’artiste de génie Magritte.

A famous artist came and pasted a banana on the wall and sold the artwork for $150,000. And before the exhibition ended, a traditional artist came from those who earn their hard-earned livelihood and then grabbed a banana and ate it.
Commenting: A hungry artist ate a banana. The story seems funny and funny, but in fact it is a shocking expression of the reality of the arts. I have always believed in modernity and madness in the arts, but there is a big difference between madness and mental retardation.
I don’t paint with bananas, I hold my brush and palette, I stand in a classic frame and I paint and I send my regards to the genius artist Magritte.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Translate »